Le Retour à Béthel: La Croisée Fatale (Z.T. Fomum)

Quand Moïse refusa d’obéir, et ne sanctifia pas le nom du Seigneur devant le peuple, et Dieu le disqualifia de la direction du peuple, la prière n’avait pu l’aider. Supplier Dieu n’avait pas pu l’aider. Le chapitre était clos.

 

Priez que nous comprenions que la balle ne sera pas toujours là pour que nous la jouions.
Il arrive un temps où il est trop tard pour se repentir, trop tard pour être utile, trop tard pour être consacré.
Quand tes avertissements sont rejetés, il arrive un temps où tu fermes le chapitre.
Il existe un point fatal où une personne ne doit pas continuer dans la rébellion.

Il y a un point de non-retour dans la rébellion contre Dieu. Il y a un point de non-retour dans la rébellion d’une femme contre son mari. Il y a un point atteint dans la compromission où c’est établi pour toujours. Il y a un point que lorsqu’on l’atteint, le cœur ne peut plus jamais être corrigé. Il y a un point atteint dans le fait de résister à Dieu, où il n’est plus possible de faire marche arrière.

Il y existe une croisée des chemins fatale. Les Écritures en contiennent plusieurs :
L’apôtre Barnabas fit face à un carrefour. Quand il devait choisir entre son neveu et l’appel de Dieu et il choisit son neveu, il s’écroula. Il était un homme plein de l’Esprit Saint,
Il était un homme qui avait vendu son terrain et avait donné l’argent à Dieu.

Cependant, à cette croisée des chemins fatale de l’amour de Dieu et l’amour de la famille, il choisit l’amour de la famille. Il sortit de la volonté de Dieu et ne revint plus jamais. Il sortit des pages du Nouveau Testament pour toujours. Et, parce que les desseins de Dieu ne peuvent être frustrés, le prophète Silas avait été suscité et lui, Barnabas fut oublié et enterré.

À cette croisée des chemins fatale, il n’y a pas trois, quatre ou cinq choses qui mettent un homme dans la confusion.
Il y a juste une seule chose et donc une seule alternative. Il n’y a qu’un seul péché auquel renoncer et la possibilité d’y continuer.
Il n’y a qu’une seule voie de sortie par rapport à l’amour du monde et la possibilité d’y continuer.

Il n’y a qu’une personne à sacrifier.
Il n’y a qu’une habitude à abandonner.
Il n’y a qu’un projet à arrêter.
Il n’y a qu’une seule repentance à faire et la possibilité de se retenir.

Abraham fit face à cette croisée des chemins fatale lorsque Dieu avait dit : « Sacrifie Isaac. » Abraham n’avait pas parlé avec sa femme ; ça aurait été le suicide, car elle y aurait emmené les sentiments maternels pour un fils. Il y a un temps où discuter avec ton faiseur de disciple de ce que Dieu a demandé constitue une croisée des chemins fatale à la mort.

Abraham avait trois jours pour revenir à lui-même. S’il était en train de rêver, si c’était une affaire émotionnelle, il avait trois jours pour revenir à lui-même.

Il choisit Dieu plutôt que le succès spirituel.
Il choisit Dieu plutôt que la progéniture spirituelle.

Il choisit Dieu plutôt que la joie de voir son fils s’élever à la grandeur spirituelle.
Il arriva à cet endroit, lia Isaac, le plaça sur l’autel, prit le couteau, et s’apprêtait à l’égorger.
La croisée des chemins fatale devint la croisée des chemins de la victoire.
La croisée des chemins fatale devint la croisée des chemins de la force parfaite.
La croisée des chemins fatale devint le lieu à partir duquel il ne pouvait plus jamais être encore sans importance.
La croisée des chemins fatale devint le lieu à partir duquel il ne pouvait plus jamais encore être à l’épreuve.
La croisée des chemins fatale devint le lieu du fait d’être arrivée. La croisée des chemins fatale devint le lieu de l’ultime victoire et Dieu ne pouvait pas rester silencieux. Il devait parler du ciel.


SUITE DUCOURS SUR LELEADERSHIPDIMANCHE MATIN OBILI1, YAOUNDÉ, 29 MARS1996.
1Un quarier de la ville de Yaoundé. 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Rate this post:
0 Characters
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

News Letter Signup

Please enable the javascript to submit this form

Blog Archives

cmfi_logo_en_new_589x500.png

Ave. Zacharias Tanee Fomum, P.O. Box 385, Bertoua, Cameroon

Newsletter Signup

Please enable the javascript to submit this form